La puissance du cœur, vu par l'astrologie.

 

Qu'est ce que l'amour ? 

C'est la grande question... 

Je vous propose d'examiner ce sentiment d'un peu plus près et de le mettre sous le microscope de la conscience. 

 

Aujourd'hui nous avons une vision de l'amour très romantique et nous pensons généralement qu'il s'agit d'une expérience capitale, que tout le monde devrait faire et qui conduit obligatoirement au mariage !

Nous avons été élevés dans le culte de " l'amour romantique" et du mariage.

Dans mes accompagnements nous mettons la plupart du temps, le mythe de cendrillon à  jour. Un jour mon prince viendra ...

Néanmoins cet amour courtois n'est apparut qu'il y a peu de temps dans l'histoire de l'humanité.Il a commencé avec la période du romantisme  à la fin du 18 ème siècle, c'est un mouvement culturel Européen où l'imagination à la part belle, où les valeurs de nostalgie, de tristesse, de sacrifice  de mélancolie sont au 1er plan... 

Nous sommes tous élevés avec cette image romantique de l'amour ... Et mon propos n'est pas de déconstruire cette image, mais de vous amener à envisager qu'elle n'est pas juste, où tout du moins qu'elle est incomplète . 

 

Comme je l'ai dis à une de mes consultantes cette semaine, on ne connaît pas la suite de l'histoire de Cendrillon, il vécurent heureux ... en a t- on la preuve ? 

Tout d'abord il faut voir que le prince charmant est fils unique, sûrement égocentrique, individualiste... Peut-être qu'au bout de 10 années de mariage il ronfle comme un sonneur, et boit de la bière en regardant son match de foot à la télé... Pendant que cendrillon a reprit son vieux tablier et joue les ménagères ... 

Ok je caricature ... Quoique ! 

 

 

 

Aujourd'hui je choisis de vous parler de l'amour sous un autre angle, celui de la mythologie de la Grèce Antique.

La mythologie est un ensemble d'histoires et de légendes concernant les dieux et déesses vu comme des archétypes de l'humanité. La mythologie est née au 7 ème siècle avant Jésus-Christ, on se rend compte en l'étudiant que nos problèmes d'aujourd'hui sont exactement les mêmes qu'à cette époque...

En matière d'évolution humaine, même si nos conditions de vie ont " évoluées" nous n'avons pas changé d'un iota depuis 28 siècles, au moins ...

Je vous propose d'aller vraiment explorer ce qui se cache sous ce mot " Amour" .

 

En fait pour les Grecs, le mot amour n'existait pas, pour décrire l'amour ils employés 4 termes.

Eros, Agapé, Philia et Epithumia qui est un peu moins connu que les 3 précédents. 

 

 

Eros ; l' amour physique, la sexualité, la sensualité, d'où est tiré le mot " érotique".

Eros est représenté sous la forme d'un enfant ailé , c'est notre cupidon .

Au niveau émotionnel c'est à la période de l'adolescence qu'Eros fait son apparition pour la toute 1ère fois dans notre vie.Il nous propulse dans les sensations du corps, où ce que l'on souhaite avant tout, est d'être proche, à proximité de la personne aimée. En réalité de cette 1 ère attirance naît un idéal d'amour qui nous pousse à nous élever, à donner le meilleur de nous-même.

C'est la phase de séduction dans la rencontre , le moment où le corps est baigné d'hormones comme la dopamine, hormone du bonheur.

Nous nous sentons remplit de joie et de bonheur rien qu'à la vue de notre aimé , le monde nous apparaît tout à coup comme merveilleux. Nous sommes heureux! 

Ce n'est pas pour rien qu'Eros est le genre d'amour du " dépendant affectif" , éternel amoureux de l'amour, plus que du partenaire dans sa réalité bien ordinaire.

C'est un amour qui se nourrit d'émotions fortes, comme la passion qu'il suscite, mais qui normalement si la relation s'inscrit dans la durée va se transformer en attachement. C'est le signe du Taureau qui nous amène sur ce chemin là.

 

Agapé ou l'amour divin, inconditionnel,où je donne sans rien attendre en retour, je donne pour le plaisir de donner à l'autre à l'opposé d'Eros.

C'est une forme d'amour où  le  lâcher-prise est le fondement; il se nourrit de confiance et d'altruisme. 

L'autre n'est plus vu comme ma possession, quoiqu'il se passe j'accompagne l'autre pour le meilleur de lui-même, mon monde ne s'effondrera pas s'il part...

L'autre n'est plus envisagé comme un " besoin" mais comme un " plaisir" .

Il n'est plus investi des attentes et des projections , il n'a pas non plus le rôle de me sauver de moi-même.

C'est un amour mâture, et peut-être faut-il passer par les griffes d'Eros pour tendre vers Agapé. 

Dans notre société si nous ne sommes pas en couple, c'est que nous avons " raté" quelque-chose ou alors c'est que nos ne sommes vraiment pas fréquentable ... Mais Agapé nous porte vers l'altruisme, le désintéressement, le divin, attention à notre trop grand sens du sacrifice, que l'on retrouve avec le signe des Poissons.

 

 

Ensuite les grecs employés le mot  Philia pour désigner l'amour-amitié, la camaraderie.

Bon nombre de nos histoires d'amour commencent ainsi, l'autre est avant tout un ami, une connaissance de son lieu de travail, ou on le rencontre via notre cercle d'amis ...

C'est un amour bienveillant et protecteur, où chacun a son espace de liberté, la notion mise en avant ici, est le respect et la coopération. On oeuvre ensemble, on est partenaire d'une histoire que l'on construit à deux, on sait accueillir sans bousculer la maturité affective de l'autre.C'est le signe de la Balance qui nous y mène.

C'est un juste milieu entre Agapé et Eros, entre possession-besoin et lâcher-prise..

 

Mais en Grèce Antique il existait un autre terme qui est Epithumia, en Anglais Horniness , en Français excitation. 

Au niveau énergétique, on est près de Eros, mais un cran au dessus ! 

Epithumia, nous parle de nos besoins physiques en tant que pulsions , que tension qui demande à être soulagée, libérée. Il n'y a rien de romantique dans cet acte là, et d'ailleurs peut-être que le prince de Cendrillon n'espérait qu'un coup d'un soir. 

Mais pour les Grecs Epithumia est à prendre en considération, ils reconnaissaient que le corps à ses propres besoins, que les désirs charnels ont autant d'importance et de considération que les élans du cœur. 

Notre corps dans ses besoins doit être respecté et honoré.

D'ailleurs pour les Grecs , les dieux et les déesses ne tombaient pas amoureux comme on l'entend.

Aphrodite, Vénus en astrologie, avaient de nombreuses relations sexuelles avec des dieux et des mortels. Zeus quand à lui a engendré une foule de demi-dieux et autres créatures mythologiques.

Epithumia dit :" je veux, je désire et mon désir est un instinct naturel qui doit être satisfait!" 

Dans la mythologie c'est Perséphone qui se fait enlever par Hadès le dieu des enfers représenté par Pluton et le signe du Scorpion.

Le kama sutra qui nous invite à explorer notre corps en de nombreuses positions est de nature Epithumia, ainsi que les temples en Asie arborant fièrement des statues aux positions érotiques. 

 

Aphrodite a été bannie !

Bien-sûr c'est notre culture judéo-chrétienne et  le romantisme qui ont mis Vénus au banc de la société.

Mais elle se réveille, parfois en nous , en nous faisant vivre une " folle histoire" , où tous nos sens éveillés nous vivons l'amour dans sa nature  la plus sauvage,  et qui n'a rien de tendre. 

Nous le savons tous, rien de tel qu'un petit coup de jalousie pour réveiller une relation endormie ...

 

Dire : " je t'aime" 

Ne signifie pas grand-chose à mon sens, parce que derrière ce " je t'aime" il y a toutes nos attentes et nos projections... 

Nous n'abordons pas nos relations avec une page blanche, où l'histoire est a écrire.

Nous abordons nos relations avec un schéma relationnel déjà bien inscrit, et nous tentons à chaque relation d'appliquer ce schéma relationnel sur l'autre... 

Ce schéma relationnel comprend toutes nos ententes, nos projections et blessures déçues... 

Mais tant que nous ne sommes pas allé l'explorer nous n'avons pas d'autre solution que de le perpétuer, encore et encore. 

 

Bonne nouvelle, nous avons tout à fait la capacité de nous nettoyer émotionnellement afin de nous libérer des schémas qui nous limitent  ...

Un autre chemin est toujours possible, mais nous devons avoir la volonté de vouloir l'emprunter en étant assuré que l'aventure en vaut toujours le coût.

 

 

                                       Astralement votre .

                                  France Astrologue-conseil.

 

Laisser un commentaire

Nom .
.
Message .

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être publiés